samedi 1 novembre 2014

Ma force, c'est EUX !

Attention billet long 3615 MALIFE


Certaines de mes copines me demandent souvent où je puise cette force pour courir et la volonté de faire plus.

Lors du Trail Nocturne du Viaduc, j'ai pensé à mes fils, à mon mari, qui ont foi en moi. Bien que mes fils ne comprennent pas bien encore, quand je les vois sur la ligne d'arrivée, j'ai envie de les prendre dans les bras, de les serrer fort et de pleurer ... ma famille, c'est eux ! Celle que j'ai fondé !
J'ai donc alterné marche et course à pied, les crampes et la douleur étaient là et je me suis dit "avance sinon tu auras froid".

En reprenant la course à pied cet été, je me suis dit que je n'allais pas jouer sur le challenge du temps mais sur la découverte et le travail sur moi. Manquant de confiance ou ayant la sensation de ne pas en avoir je ne peux vous dire, je me suis dit que le but était de les finir, d'en être FINISHER, peu importe le temps.

En ce moment même, le Marathon du Mont-Blanc me travaille, je suis en train de me demander si je vais être disqualifiée et si je mérite donc ma place. La réponse est simple, on tente coûte que coûte et on va se battre contre les barrières horaires. Ceci dit si je n'en suis pas finisher, mon ego en prendra un sacré coup mais ça ne sonnera pas la fin.


Bref. 


Ma force vient de mes fils, je leur montre une maman battante qui reconnait sa défaite mais qui relativise.
Je vois pas mal de féminine dans le monde de la course à pied qui monte au plus haut de leur propre score vers 40 ans, je me dis que dans 10 ans je serai peut-être au sommet de mes propres résultats.
Source : Des bosses et des bulles


Ma force c'est également Michel, mon mari, qui m'a toujours connu "battante" et pratiquant la course à pied. Toujours là pour moi, qui me dit quand il est nécessaire de faire une pause pour laisser au corps une récupération. Ce mari qui me prépare des plats adaptés avant les compétitions, ce mari qui m'encourage à foncer sur le Marathon du Mont-Blanc bien que ça tombe le jour de notre anniversaire de mariage, ce mari qui me console quand je ne crois pas en mes capacités, ce mari qui me botte le "cul" pour m'entraîner les jours où j'ai le syndrome du canapé et grignotage.

2 commentaires:

  1. Tu as bien raison ma belle courage fait les choses pour toi et ta famille celle que que as fondé c'est celle que tu as choisi et non pas celle que tu as celle ci, tu ne la pas choisi je les trouve dur avec toi et pour le coup vraiment pas gentil et pas supportable . Je me doute bien que cela n'est pas facile à vivre mais sache que si j’étais dans ton cas, j'aurais prit les même décisions et réflexions que toi .... Contrairement a ce qu'il te disent , je trouve que tu es quelqu'un qui a dut mérite, tu as deux enfants et parfois par le boulot de Michel tu te retrouves seule ,les gens ne se rendent pas compte mais être maman et assurer sur tous les plans vivre parfois seule n'est pas aussi simple à vivre tous les jours ... il y a des hauts des bas ... et il faut se battre les titis sont là , il faut assurer se montre souriante , joyeuses .... En résumé tu es une maman qui DECHIRE !!! et de plus une femme qui ASSURE !!!!

    RépondreSupprimer
  2. bravo ma belle, tu es une battante, et pour les bonnes raisons
    je suis triste de lire certaines choses:/ mais tu as les utiliser comme force <3
    mille bisous

    RépondreSupprimer

LinkWinthin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...