samedi 30 août 2014

Course # 1 : La Ronde des Fèdas 2014

Bonjour tout le monde,

Je vous parle ici de ma toute 1ère course !

En regardant, sur le trajet en direction de l'Aveyron, les évènements locaux, je suis tombée sur une course dès le lendemain de mon arrivée dans le coin.

Ni une, ni deux, j'ai envoyé un mail à l'organisateur pour avoir toutes les informations et je me suis "pointée" à cette fameuse course.

La blonde (oui blonde) que je suis, citadine, sudiste (varoise, toulonnaise si vous voulez), est presque arrivée les mains dans les poches, se disant "ça va 13 km ça va bien le faire même si je m'arrête à 10 lorsque je m'entraine". J'ai cru qu'il s'agissait d'une course comme pour lesquelles je m'entraine depuis le mois de juillet, sur goudron ... je ne me suis pas attendu à beaucoup de chemins et encore moins à une température de 10°C sur le départ.

Pour les grands curieux, cette course à eu lieu à L'Hospitalet du Larzac, en Aveyron.


En Occitan : Fèdas signifient les brebis (vous comprendrez par la suite)

By Phone
Un coup d'oeil sur la carte, le dénivelé, repérage des points de ravitaillement ... j'ai froid ! Et je ne suis pas fière du tout ;)


By Phone
"Bêêêêê"
Les garçons avaient de quoi s'occuper le temps de la course.

Sur la ligne de départ, toujours pas fière !
et devant nous ...

Je vois pas mal de club parmi les coureurs donc je me place devant, histoire de gratter quelques secondes.

Au coup de feu, je pars comme une balle (et oui, il n'y a pas que le fusil) puisque le premier kilomètre je le fais en 5'39'' et je me fais pas mal dépasser. Je me dis de ralentir la cadence car elle n'est pas la mienne et peur de ne pas tenir ensuite.

L'environnement est totalement différent de pas en pas, on passe de zone semi-désertique à de la verdure ainsi qu'à des semblants de forêt.

Sur les premiers kilomètres nous passons sur une ancienne voie ferrée du Larzac. Il n'y a plus de rails et heureusement pour nos chevilles mais il y avait quelques ponts avec des rambardes métalliques ou j'ai du ralentir pour les passer.

photo de passion-région
Michel et mes loulous sont venus m'encourager au 3ème kilomètre, ça met du baume au coeur :)

Le 1er ravitaillement a lieu un peu après le 5ème kilomètre.
Je me suis demandée ou j'étais à ce moment là mais bien heureuse de me trouver un point d'eau.
Le ravitaillement a eu lieu devant l'entrée d'une bergerie avec des gobelets d'eau et des quartiers d'orange. Je me suis arrêtée une toute petite minute.

Le départ du ravitaillement se fait en traversant la bergerie. J'ai trouvé cette petite touche assez sympa d'être à l'intérieur (mon allergie moins) et de voir les brebis, on voit bien que le thème de la course est bien respecté.

Malheureusement, j'ai l'impression que m'être arrêtée au point de ravitaillement m'a fait perdre la cadence, je me dis qu'aux prochaines courses je prendrai le Camelbak* de sûr pour m'éviter ce genre de souci dans le futur (cet avis sera confirmé après le 2ème ravitaillement).

Je recroise ma petite famille au 6ème kilomètre et repars sur des chemins.

Cette 2ème partie de course est bien différente car ça commence a bien monter et des passages de singletrack.
Au 8ème kilomètre, je commence à croiser les marcheurs et une belle descente. Mais ... il y a toujours un "mais", en face une montée identique à a descente.
Coup sur le moral

Je vois des coureurs qui commencent à la faire en marchant. Les randonneurs qui nous félicitent et qui nous disent qu'ils ont vu pas mal de coureur se stopper au milieu .... je fais ma tête de bouc et je fonce et espérant pouvoir la faire.

J'ai fait comme beaucoup, j'ai stoppé en plein milieu de monté et fini cette côte en marchant, totalement H.S.

Nous passons une zone boisée et bien verte avec de petits chemins en côte encore jusqu'au ravitaillement numéro 2.
Ma petite famille m'y attend. Mon Little Tortue se cognant la tête, les 3 ne me remarquent pas et je vous laisse deviner ce que je choisi, ravito ou famille ?



Ravito (mère indigne)



Je m'enfile mes verres d'eau et mon quartier d'orange et fonce leur faire des bisous. Je perds plus d'une minute mais ce n'est pas grave.

Je repars sur les derniers kilomètres, je perds encore en allure mais le temps passe vite.
Je me mets souvent à marcher car je n'ai plus d'énergie, plus de volonté ... pas faute de m'auto botter le cucul.

Arrivée dans le tunnel sous l'autoroute, je perds mon dossard, je reviens un peu sur mes pas histoire de le récupérer, v'là la perte de temps digne d'une Ladie Laguigne ;) (songe à rebaptiser son blog).

Au bout d'1h35, je franchis la ligne d'arrivée.
Heureuse que cette course soit enfin terminée !

Pour tous les participants, un joli plateau de fromage nous attendait
Et une bonne bière fraîche offerte par Michel

Donc pour résumer :
Durée : 1h35 
Distance : 12,7 km
Allure moyenne : 7'29'' /km
soit 8,02 km/heure


Nike + m'a compté 1h32 de course, je n'avais pas décoché l'option "stop le chrono" lors de la pause ravitaillement.

Conclusion :
Une montre de perdu
Un tendon d'Achille douloureux (même une semaine après)
Une revanche sur mon chrono l'an prochain

2 commentaires:

  1. Bravo ! Je te trouve très courageuse !
    Pour la prochaine course, tu porteras toi aussi une pancarte dans le dos ? Genre "De Paris au sud...le blog" ...
    ;-)
    Bizzzz

    Virginie Maman (im)Parfaite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Virginie :)
      Tu me fais ma pancarte et je la porte à ma prochaine course lol, je pense que le tee shirt sera plus léger lol

      bisous

      Supprimer

LinkWinthin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...